Forum convivial dédié à la Team Rocket, les méchants loufoques et sentimentaux du dessin-animé Japonais: Pokémon. Jessie, James, Miaouss, Butch, Cassidy et compagnie. Rocketshipping, Néoshipping, Blueshipping etc. Toutes vos créations sont les bienvenues!
 
Derniers sujets
» Soleil et lune 45 - 46: début de l'arc Cosmog
Lun 11 Déc 2017 - 14:01 par Lolo57

» RP flood une malheureuse dispute
Mar 5 Déc 2017 - 17:52 par Crashfan

» Le crystal Z aux oubliettes???
Mer 22 Nov 2017 - 11:51 par Jezrocket

» Questionnaire à remplir
Lun 20 Nov 2017 - 14:55 par Pearl

» La Team Rainbow Rocket
Ven 3 Nov 2017 - 13:10 par Crashfan

» Présentation de Meli
Jeu 2 Nov 2017 - 23:20 par Lizzie Bonnefoy

» Comment faire apparaitre le forum création -18?
Jeu 2 Nov 2017 - 22:01 par Victoire Morgan

» Pensez vous que les anciens pokémon vont réapparaître dans l'anime?
Mer 25 Oct 2017 - 11:41 par Crashfan

» James est-il timide?
Mar 10 Oct 2017 - 17:54 par Lizzie

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 19 le Mar 25 Avr 2017 - 22:36
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Statistiques
Nous avons 62 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est KojiMusa55

Nos membres ont posté un total de 4709 messages dans 366 sujets

Partagez | 
 

 Jessie infirmière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Jessie infirmière   Dim 16 Avr 2017 - 21:51

Voici le "prologue" on va dire d'une fic que j'ai commencé ! Merci de me donner votre avis  I love you Very Happy

*Bip…bip…bip…*
James flottait dans une bulle, dans un univers abstrait entièrement blanc, immaculé, froid, et sans matière. Il voyageait dans cette bulle, à gauche, à droite, sans comprendre où il était, comme si cet endroit était infini, une source de lumière n’ayant pas de limite, pas de logique, un endroit tout droit sorti du néant, inconnu ou il n’y aurait ni espace ni temps, seulement un « bip » régulier tintant dans sa tête, résonnant dans la bulle, lorsqu’il entendit un autre bruit, comme une onde, une fréquence, une voix…
Il ouvrit brusquement les yeux, sortant de son rêve, et vit le plafond de sa chambre d’hôpital en premier : blanc, comme s’il était toujours dans son inconscient, puis le « bip » retentit encore et il réalisa que ce bruit horriblement oppressant provenait en réalité de scope relayant son état clinique : il s’était réveillé. Un immense soulagement le parcouru alors, lui qui avait tellement peur, qui s’était tant angoissé pour l’anesthésie… Le son ambiant de la pièce se stabilisa à mesure qu’il reprenait ses esprits et il reconnut la voix du chirurgien qui donnait les instructions à l’infirmière
« … et il pourra sortir si tout se passe bien cette nuit. Il reste à jeun jusqu’à mon passage demain matin. »
IL S’ÉTAIT RÉVEILLÉ ET TOUT S’ÉTAIT BIEN PASSÉ !! Il avait envie de sauter de joie, comme une victoire personnelle, mais aussitôt qu’il tenta de se relever, il senti une douleur atroce lui ronger les doigts, le poignet, le bras, une puissante souffrance le parcouru pour s’éteindre sur son cœur qui se mit à battre la chamade…
« Haaa… », gémit il en se rallongeant tandis que l’infirmière accourut vers lui
« Ehh… doucement Mr Morgan, ça va aller, respirez… voilà… »
« Ça fait un mal de chien… », souffla-t-il à la jeune femme qui essayait d’être gentille malgré son interminable journée de travail
« Vous avez été opéré, cela ne veut pas dire que vous avez cicatrisé ! Vos doigts sont toujours cassés, et votre radius distal ne s’est pas ressoudé comme par magie ! Je vous rappelle que vous avez une broche… »
James se recroquevilla un peu plus sur lui-même en gémissant, ayant vraiment mal, contenant ses sanglots au maximum lorsque l’infirmière sorti un petit carnet pour noter ses paramètres affichés à l’écran
« Vous êtes un grand garçon, vous allez rapidement vous en remettre… » râla-t-elle encore « Vous pourrez sortir demain matin après passage du chirurgien, et on se revoit dans un mois et demi afin de vous enlever les broches, ça va passer vite, vous verrez… »
Vite… James en avait déjà assez. Et dire que tout ça, c’était encore à cause de ce stupide robot… Il ne s’en souvenait plus bien, il avait reçu un tel choc… C’était un beau robot, il avait mis du temps à le construire avec Miaouss, mais il avait déraillé, et impossible de l’arrêter… Mais il allait tout détruire, détruire une serre de Pokémons plantes, détruire leur campement… Il avait couru avec ses amis, avait relevé ses manches pour l’arrêter… mais lorsque le robot s’était rapproché, Jessie et Miaouss s’étaient défilés : c’était impossible, ils allaient se faire écraser ! Mais lui était resté là, planté, mais ses pauvres et frêles petits bras blancs n’avaient pas résistés au choc et crac : ses poignets s’étaient retrouvés complètement écrasés contre le métal, ses os s’étaient complètement brisés, déplacés, ses doigts avaient cassés, ses bras tout entiers avaient subi un violent choc à il était tombé à la renverse, inconscient tant la douleur était insupportable, et le mécha lui était passé au-dessus, tandis qu’il était resté dans un état comateux contre le sol poussiéreux…
« Et je vais avoir mal longtemps comme ça… ? », demanda-t-il entre ses larmes
« Je viens de presser votre pompe à morphine… si vous avez mal à nouveau, vous pouvez sonner. Ne faites rien tout seul, vous risqueriez de vous blesser. Il va falloir vous faire assister durant ces 6 semaines de convalescence afin de laisser vos poignets et vos doigts totalement immobiles, surtout ne comptez plus là-dessus ! N’hésitez pas à demander de l’aide, de toute façon, vous n’avez pas vraiment le choix… Mais j’ai cru comprendre que vos amis étaient très proches de vous, ils sont restés la toute la journée mais il est trop tard malheureusement, je n’ai pas pu les laisser entrer… »
-
La douleur passa un peu, puis elle revint. James était allongé dans cet affreux lit dur comme du bois, ayant tellement mal qu’il avait l’impression qu’il allait mourir : ses mains semblaient bruler, il sentait le plâtre l’oppresser, le gratter, il avait l’impression de sentir les broches de métal dans sa chair, et il pleurait, se demandant comment il allait faire pour attraper cette maudite sonnette : elle était marrante cette saleté d’infirmière « Sonnez quand vous voulez la morphine » pffff mais comment ? Il la fixait tandis qu’elle pendouillait au-dessus de sa tête à environ 30cm. Il sentait la rage l’envahir, la douleur le rendre fou… James sorti de ses gonds et essaya de la saisir avec son pied, grimaçant de douleur tandis qu’il se contorsionnait, seulement elle était trop haute… Il serrât les dents plus fort et se cambra en prenant de l’élan, essayant de la saisir entre ses orteils mais il échoua encore, et encore une fois… « BON SANG !!!!! » Il avait trop mal, il allait péter un câble, et il tentait encore, prenant une grande impulsion avec son pied, puis il faisait rebondir ses fesses pour sauter… mais elle était trop haute, elle lui échappait, le narguant. Il serrât encore plus les dents, à s’en rompre la mâchoire,  gémissant tant il souffrait, ne sentant même plus ses mains ni ses poignets, il sauta encore, puis encore une fois, jusqu’à ce qu’il mette tout son poids inconsciemment sur sa main pour se donner plus d’appui et…
« Aaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!
Il s’effondra en position fœtale, mordant l’oreiller pour ne pas crier davantage, avant de fondre en larmes, désemparé, regardant cette fichue sonnette qui semblait se moquer de lui… Il avait tellement mal, c’était insupportable, il ne pouvait plus penser, plus bouger, il avait envie de tout casser, c’était une véritable torture…
« S’IL VOUS PLAIIIIIT QUELQU’UN AIDEZ MOI… faites que ça s’arrête… »
Vers 22 heures, une jeune femme entra dans la chambre, une différente de celle de toute à l’heure…
« Bonsoir, je suis Julie, je suis l’infirmière de nuit… »
Il releva la tête vers elle, en sanglots, comme s’il venait de voir apparaitre Arceus en personne : cette fille était le messie, un ange envoyé par Dieu pour le sauver
« Je veux la morphine, s’il vous plait… », gémit il entre ses larmes s’écoulant de ses yeux boursouflés tous rouges, tordu de douleur. La jeune femme s’empressa d’appuyer sur le bouton.
« Dieu du ciel est-ce-que ça va ? »
« Noooooooooon…. » James sentait son cœur battre à toute vitesse et résonner dans tout son corps, contre sa poitrine, ses tempes, dans ses poignets
« J’ai mal… »
« Il faut nous a… oh je vois… » Elle baissa les yeux, profondément désolée en voyant la sonnette hors de sa portée et la déplaça tout près de lui
« Je suis confuse, pardonnez ma collègue, elle a eu beaucoup de travail cet après-midi…. »
James n’écoutait plus son bla-bla, souffrant le martyr, lorsqu’il senti son esprit s’engourdir doucement à mesure que l’opiacé se répandait dans ses veines…
« Mr Morgan ? »
« Hum ?.. » Il se releva vers elle, dans un état second, perdu entre sa douleur atroce, sa fatigue, l’anesthésie, cet endroit froid…
« Vous avez uriné ?.. »
« Non… »
« On vous a donné à boire ou pas encore ? Je vais vous servir… »
« J’ai trop mal, laissez-moi tranquille… » Il n’en avait rien à fiche de boire, de manger, de faire pipi où de n’importe quoi d’autres : il voulait tout simplement ne plus ressentir ça...
« Hmm… » Il se réveilla quelques heures plus tard, sentant la douleur le transpercer à nouveau, et il agrippa la sonnette entre ses dents, enfonçant le bouton appel entre ses molaires, attendant que l’infirmière arrive comme si les secondes étaient des heures, tordu de douleur, gémissant faiblement en ayant envie de se comprimer les poignets mais il ne pouvait pas, il était impuissant, torturé, attendant la venue l’infirmière en silence, oppressé par le calme assourdissant fendu de cette sonnerie affreuse qui résonnait dans sa tête, dans ses membres, au creux de ses mains…
« Haaaa… ah… » Il enfonçait sa tête dans l’oreiller de toutes ses forces, suant à grosses gouttes, serrant les dents, sentant son film lacrymal s’épaissir et les larmes perler au coin de ses yeux… lorsque la jeune femme arriva et lui expliqua que la pompe ne fonctionnait pas car il avait coudé le tuyau en restant allongé dessus. Note pour plus tard : ne JAMAIS retourner dans cet hôpital. James aurait encore préféré être entre les mains réconfortantes d’un Leveinard et d’une gentille infirmière Joëlle…
La nuit se termina finalement sans grande souffrance, ce mal lancinant étant limite agréable en comparaison avec les pics de douleurs immondes précédents…
Le lendemain matin, James se réveilla avec l’odeur amère du café noir tout droit sorti de la vieille cafetière entartrée de la clinique…
« Bonjour Mr Morgan, qu’est-ce que je vous sers pour le petit déjeuner ? »
« RIEN DU TOUT J’AI ENVIE DE DORMIR JE N’AI PAS FERMÉ L’ŒIL DE LA NUIIIIIIIIIIT ! », avait il envi d’hurler, mais il se contenta d’un faible et triste
« Euh du… café au lait… »
Il tirait une petite moue triste, et la jeune femme avança toute guillerette avec un petit plateau contenant des biscottes beurrées et une tasse de breuvage fumant
« Je vais ouvrir un peu les volets.. »
Elle s’exécuta et s’assit sur une petite chaise près du lit sous le regard médusé du jeune sbire
« Alors, confiture, miel ? »
« Euh… miel… s’il vous plait… »
Il se releva péniblement et la regarda tartiner ses grillotines avant qu’elle n’approche la tasse de ses lèvres
« Attention c’est un peu chaud… »
Il écarquilla les yeux : elle n’allait tout de même pas le nourrir comme un bébé ou comme un vieillard sénile … ? Il souffla dessus et se pencha pour boire tandis qu’elle inclinait la coupelle, et avala une grande gorgée avant de croquer la tartine tartinée de miel d’Apitrini en tremblant, honteux
« Ça ira mieux rapidement, je sais que c’est dégradant mais c’est notre travail… »
Le jeune homme discuta un peu avec cette gentille aide-soignante immigrée d’Alola.
« On reviendra ensuite pour vous laver… »
Il redouta instantanément ce moment, regardant la télé qui diffusait un barbant téléshopping. Il pensait à Jessie et Miaouss, à leurs moqueries lorsqu’ils regardaient ce programme de charlatan… comment allaient se dérouler ces 6 semaines à la cabane avec eux… ? Ils allaient devoir lui donner à manger de la sorte, le laver ? Il se remit à pleurer mais n’eut pas le temps de réfléchir plus en détail à cette histoire que la jeune femme arriva malheureusement trop vite… Elle détacha le nœud de sa blouse et lui retira tandis qu’il essaie de cacher son entrejambe avec la couverture…
« C’est vrai…vraiment ob… obligé… ? »
La jeune femme sourit.
« Si vous voulez pas que vos amis soient obligés de le faire en rentrant chez vous… oui ! »
James pesa en quelques secondes le pour et le contre dans son cerveau, et n’hésita pas une seconde :

« Allez-y ! »


Dernière édition par Chacha le Mer 19 Avr 2017 - 22:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 700
Points : 3071
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : Aubagne
Rang : Domino
Envoyer un MP

Domino
Aiko
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Dim 16 Avr 2017 - 23:02

Ahhhh enfin une nouvelle fic ! ^^ elle est intéressente ! j'adore comment James repousse les médecins xDD dans une bulle ? Alors c'est comme ça qu'on voit les choses quand on est endormis .... tu as su me le transmettre wahh j'adore !!! Je suis impatiente de connaître la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 606
Points : 2838
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 35
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Dim 16 Avr 2017 - 23:26

Roooh les mésaventures de mon James brisé et pas seulement des mains. J'ai envie de lui faire un câlin.
C'est la troisième fois que je la relis. Merci ma Chachounette, tu es une fée de la fanfic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 0:01

Coucou Aiko, déjà merci bcp Smile je ne trouve pas vraiment qu'il repousse le corps médical mais plus qu'il se sent démuni face à tout ça. J'ai travaillé longtemps en chirurgie alors tout ça, ça me connaît Smile  Par contre pour la bulle j'ai inventé mais j'ai imaginé ça, une transition entre le "sommeil" provoqué par l'anesthésie et son réveil Smile contente que ça t'ai plu parce que franchement j'ai sorti ça de nulle part !


De rien ma mimou d'amour je suis trop contente que tu aimes puisqu'après tout je l'ai ecrite pour toi Wink
En ce moment je leur en fait bien baver entre Ça et jessie qui vomi c'était la totale lol


Dernière édition par Chacha le Lun 17 Avr 2017 - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 700
Points : 3071
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : Aubagne
Rang : Domino
Envoyer un MP

Domino
Aiko
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 0:18

Je le sais très bien , c'est pour cela que je me suis laissé '' transporter '' pour la suite ^^  pour ma pars ce moment me faire énormément peur Neutral je n'ai jamais eu d'opérations alors bon .... c'est pour cela que j'ai besoin d'entendre beaucoup de versions pour savoir ce qu'il se passe à ce moment là !
M'enfin bon et bien , comme tu vois même les petites idées sont les plus extraordinaire !
je suis vraiment impatiente de lire encore et encore tes écrits ! je ne m'en lasse pas ! ♥️

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~ Une complicité c'est quand.... on se parle comme des meilleurs ami, on joue encore comme des enfants , on se dispute comme mari et femme ,et on se protège comme frère et soeur. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 0:41

Je n'ai jamais vécu d'anesthésie générale non plus mais les gens disent tous à peu près la meme chose, à savoir qu'ils ont l'impression d'avoir eu à peine le temps de fermer les yeux une seconde qu'ils se réveillaient dans leur lit d'hôpital plusieurs heures plus tard QuestionQuestion Mais je ne saurai pas t'en dire plus...
Ca me touche beaucoup, il faudrait qu'il y ait plus d'heures dans une journée et qu'on ait pas besoin de dormir comme les vampires et la je pourrais ecrire toutes les fics que je veux :p si tu voyais le bordel dans l'application "notes" de mon portable... des morceaux décousus de fics un peu partout et pareil dans mon ordi... Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 700
Points : 3071
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : Aubagne
Rang : Domino
Envoyer un MP

Domino
Aiko
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 1:35

Oui surement ... Je déteste les opérations car dans ma version et de tout le monde imagine , quand tu es à l'intérieur du bloc opératoire et que tu es endormis , tu ne sais pas si tu es morte ou pas! tu n'as aucune pensées , plus aucune émotions , tu es paralisé ... tu ne sais pas ou tu es , pourtant tu es consciente de tout cela! . Et puis tu n'as pas de couverture , tu es complétement nu et ton corps se congèle par rapport à la température de la salle , tu es juste éclairé par les grandes lumières  , c'est pour cela que tu distingues une lumière blanche. Tu es branché par des files à des machines qui te relis et pourtant tu ne les attends plus du tout , plus aucun son à part le silence. Pleins de médecins sont autour de toi pour te sauver et t'ouvrir. Tu restes dans le froid et la pudeur .... C'est vraiment affreux ..... Pour moi une opération est un passage entre notre monde et qui te conduis tout droit vers la mort , une fois franchis ces grandes portes tu ne peux plus revenir en arrière , tu es prise au piège .... Certains arrivent en s'en sortirent mais d'autre non car ils n'ont plus l'espoir de vivre ...

( Excusez moi je me suis légèrement emporter , Je suis devenu hyper poétique pour cela  Surprised )


De rien c'est la vérité ! ohhhhhh que oui je suis vraiment d'accord Wink cela nous permettrait de faire le double de nos activités ! ahaha j'imagine ! ^^ je suis pareille sauf que je n'ai pas ton don  Smile
Si seulement les choses pouvaient s'écrire tout seul par le fruit de notre imagination et qui transmettrait sur notre ordi ou portable ces informations !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~ Une complicité c'est quand.... on se parle comme des meilleurs ami, on joue encore comme des enfants , on se dispute comme mari et femme ,et on se protège comme frère et soeur. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 606
Points : 2838
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 35
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 8:09

Coucou Aiko, j'ai été opérée en juin et comme je l'ai raconté à Chacha, dès l'instant où on est sur la table d'opération on n'a pas le temps de s'apercevoir de quoi que ce soit. Les chirurgiens préviennent de l"anesthésie puis d'un coup c'est le trou noir. Mais pas comme le sommeil normal, tu les vois qui te parlent, sans te sentir bizarre ou fatigué(e) puis d'un coup sans comprendre tu ouvres les yeux et tu découvres que tu es de retour en salle de réveil, que l'opération est terminée et que plusieurs heures se sont écoulées comme s'il n'y avait eu qu'une seconde entre ces deux moments. On est nu(e) sur la table d'accord mais on n'a pas le temps d'avoir froid et on ne sent strictement rien. Les douleurs viennenot au retour en chambre et les désagréments avec.

Pour la comparaison de l'opération avec la mort je suis d'accord avec toi. Dès l'anesthésie on est comme tué sur le coup, net.
seuls les paramètres vitaux sont tenus en fonction mais le cerveau est endormi ou paralysé. Plus de reve, aucune sensation, plus d'emotions le néant absolu. Je n'ai pas vécu ca comme un sommeil synthétique. Quand on dort on vit, on rêve, on garde une part de conscience. Sous anesthésie rien de tout ça, c'est le vide absolu, le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Messages : 700
Points : 3071
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : Aubagne
Rang : Domino
Envoyer un MP

Domino
Aiko
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 18:45

Cela doit être vraiment horrible .... encore une scesarienne ce n'est rien il y a que ton bas qui est à moitié endormis mais quand c'est ton corps entier .... je suis vraiment stressée par rapport à cela... merci Jez de m'avoir bien expliqué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 19:13

C'est angoissant pour tout le monde .. Le but de la fanfic n'était pas de développer ça car je ne saurais pas dire Mais james s'était bcp angoissé et ducoup il se fiche du temps qui a passé' et du reste : il est juste soulagé que Ce se soit bien passé
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 606
Points : 2838
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 35
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 22:29

Je suis tellement impatiente de decouvrir la suite *pousse son Aaaaaawwwww extasié, le coeur battant*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 23:00

J'avoue qu'aujourd'hui j'ai révisé car demain (Comme tous les mardis) j'ai des examens dont une matière coefficient 6 donc pas le temps de niaiser Crying or Very sad mais promis je m'y remet demain <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 606
Points : 2838
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 35
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   Lun 17 Avr 2017 - 23:05

Tu as le temps Chachou c'est juste que je voulais te répéter combien je suis amoureuse de cette fic XD Fais nous de bons examens sinon je ne me le pardonnerais jamais. C'est ton avenir qui est en jeu, c'est trop précieux. Les fanfics sont et doivent rester un loisir et une manière de souffler, pas de te mettre la pression, surtout pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jessie infirmière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jessie infirmière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jessie infirmière
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Elizabeth - Jessie
» Jessie Sanders (Gryffondor)
» A plus tard les amis... [Infirmière Joëlle, Privé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roketto Dan No Sekai Forum :: Créations des fans :: Rubrique Fanfictions :: Fanfictions en cours-
Sauter vers: