Roketto Dan No Sekai Forum


Forum convivial dédié à la Team Rocket, les méchants loufoques et sentimentaux du dessin-animé Japonais: Pokémon. Jessie, James, Miaouss, Butch, Cassidy et compagnie. Rocketshipping, Néoshipping, Blueshipping etc. Toutes vos créations sont les bienvenues!
 
Derniers sujets
» Pokémon Espace
Mer 9 Aoû 2017 - 19:45 par Victoire Morgan

» Le 17 août épisode Rocket: Le déguisement de Mimiqui!!!!
Mer 2 Aoû 2017 - 14:24 par Jezrocket

» Je pense être de retour?
Mer 2 Aoû 2017 - 14:13 par Jezrocket

» Vos shippings préférés
Mer 26 Juil 2017 - 21:46 par Chacha

» Prepare for trouble [Commentaires]
Mar 25 Juil 2017 - 23:30 par Jezrocket

» Poke TV : l'application
Mar 25 Juil 2017 - 2:19 par Jessica Austin

» Fanarts de Chacha
Lun 24 Juil 2017 - 17:03 par Victoire Morgan

» Pas de nouvelles, bonnes nouvelles...?
Dim 23 Juil 2017 - 10:54 par Chacha

» Le(s) fanart(s) du jour
Ven 21 Juil 2017 - 10:28 par Jezrocket

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 19 le Mar 25 Avr 2017 - 22:36
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Statistiques
Nous avons 51 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est shqiperia

Nos membres ont posté un total de 4366 messages dans 327 sujets

Partagez | 
 

 Oubliette, la suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Oubliette, la suite   Sam 8 Avr 2017 - 21:51

Coucou les filles! Suite à une importante baisse de moral ces dernieres semaines, j'ai tenté de reprendre l'écriture ce soir sans grande conviction.. Voici la suite d'Oubliette! J'ai décidé de refaire comme sur l'ancien forum et de poster petites suites par petites suites car c'était moins de pression pour moi et ça vous permet de commenter chaque morceau, je trouve ça encourageant Smile Mais bref! Bonne lecture mes ptits Tiplouf en sucre  I love you

Le néant. Le rien, le vide, un trou noir qui l’aspirait dans les abysses, sans fin, un tourbillon d’angoisse et d’horreur, une chute brutale, une plaie cicatrisée qu’on viendrait rouvrir sans états d’âmes et torturer jusqu’à l’évanouissement, une noyade, lente et cruelle, le souffle qui se coupe progressivement jusqu’à ce qu’on n’en puisse finalement plus et que …
« AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!! »
Jessie avait laissé échapper ce hurlement du fin fond de son cœur serré et en proie aux vagues déchainées de son âme tourmentée, elle avait crié, fendu cet oppressant silence comme un SOS lancé dans le vent doux et printanier qui pourtant semblait lui entailler les joues en caressant les traces acides laissées par ses larmes… Elle tomba assise devant le QG, se sentant, seule, étourdie, perdue.


Oubliette. Partie 7






Une semaine s'était écoulée et le trio était enfin arrivé à Jadielle.
Miaouss avait posé quelques heures auparavant la montgolfière à son effigie tout près du QG tandis que James était tellement stressé qu'il se rongeait frénétiquement les ongles, au contraire de Jessie et de son comparse Pokémon qui jubilaient à l'idée de se remplir les poches de billets verts... Seulement voilà : le Boss n'était absolument pas au courant de leur venue et James n'avait toujours pas trouvé d'excuses crédibles, aussi il se retrouva au pied du mur, ou plutôt de la bâtisse, et il n'avait pas d'autres choix que de dire la vérité à son équipe...
« Attendez, avant d'y aller il hm... -il toussa pour dénouer sa gorge- il faut que je vous dise quelques choses... »
-
Le calme, la sérénité, le bonheur à l'état pur : James était allongé dans une source chaude aux côtés de Jessie, de laquelle il s'était énormément rapproché... Miaouss passant quasiment tout son temps avec Nymphali, le jeune homme restait avec son équipière à longueur de temps, et regrettait de devoir retourner dans sa chambre improvisée le soir venu... Il la trouvait tellement drôle, tellement gentille et intéressante, il ne parvenait pas à l'expliquer mais c'était sa Jessie, sa meilleure amie... mais en encore mieux. Il s'était laissé berner au départ mais elle n'avait pas vraiment changé : elle était toujours aussi égoïste, râleuse, impulsive et idiote... mais toute cette panoplie de défauts (et encore j'en oublie) lui apparaissait tout à coup terriblement touchante, presque futile à côté de la merveilleuse jeune femme qu'elle était devenue. Le pauvre James avait énormément de mal à décrypter ce qu'il ressentait mais une chose était sûre, il était bien avec elle et il se faisait vraiment à l'idée de sa nouvelle vie de futur papa, malgré le fait qu'il ne partageait toujours aucune intimité avec Jessie : il avait des attentions, des gestes tendres, des regards, des petites actions anodines mignonnes envers elle, mais pas un bisou, rien, nada. Peut-être par peur ou tout simplement parce qu'il n'en ressentait pas forcément le besoin pour l'instant...? Quoi qu'il en soit, il fit une pichenette à la surface de l'eau qui vint éclabousser le visage détendu de Jessie... Elle ouvrit un œil en fronçant les sourcils
« Et t'es content ? Espèce d'imbécile ! », grogna t elle en le dévisageant, adossée contre un rocher près de lui, son ventre rond émergeant de l'eau bouillonnante
« Euh... » James se senti un peu coupable et stupide un instant, avant que Jessie ne l'éclabousse à son tour
« Eeeh!! »
Elle se mit à rire en le voyant tout trempé, ses cheveux lavande se collant à ses paupières mi closes. Il fit mine de râler en se laissant couler afin de remettre ses cheveux en arrière, et ressorti les joues gorgées d'eau avant de cracher sur elle
« AAAAAH! Tu vas m'le payer! »
-
Jessie pleurait déjà depuis plusieurs longues minutes, après avoir d'abord pété un câble, puis eut peur, re-pété un plomb, hurlé, giflé James, tremblé dans le couloir, écouté Giovanni en se pinçant les lèvres pour ne pas crier ou fondre en sanglots... puis elle avait craqué : tout ça était bien trop difficile à admettre. Elias, sa mère, le clonage, les secrets, Mme Boss qui n'était pas morte... Tout son passé lui revenait comme une grande claque dans la figure, et Giovanni, qui ne supportait pas ces jérémiades, lui avait conseillé de sortir prendre l'air. Elle était assise devant le QG, recroquevillée sur elle-même, se demandant comment tout cela pouvait être réel… Elle avait eu l’impression que cette vie rapportée n’était pas la sienne, c’était impossible, il devait y avoir une erreur… Mais malheureusement pour elle, ce n’était pas un cauchemar et cette atroce réalité s’accrochait à elle, la pénétrait à mesure qu’elle sortait de son déni. Sa vie était foutue, brisée. Elle avait mis tant de temps à se construire, à se forger, à enterrer son passé dans les méandres de ses souvenirs, comme un mécanisme de défense, et voilà que tout lui revenait en pleine figure…


« Maman, tu m’aimes plus… ? »
« Tu comprendras quand tu seras plus grande pourquoi je pars Jessie… »


Elle se voyait petite fille, avec ses longs cheveux attachés par un petit nœud, en chemise en nuit, dans un grand lit chaud... Elle revoyait distinctement la pièce : des murs ternes, gris, d'épais rideaux orange hideux et démodés empêchant la lumière de la lune de pénétrer la pièce... Un parquet de bois usé au milieu duquel trônait un lourd tapis chaud et poussiéreux sur lequel elle jouait avec sa poupée parfois. Il y avait un petit bureau à droite, une maison de poupée en bois, et un coffre... une armoire en bois usé décorée de gravures en formes de Pokémon. Des Dracolosses ou peut être autre chose... Et une cheminée qui crépitait doucement. Elle pleurait à chaudes larmes, sa maman était à côté d'elle assise sur le lit et essayait de la réconforter mais elle ne se calmait pas parce qu'elle ne voulait pas qu'elle s'en aille.


« Tu vois ma poupée, il ne faut pas pleurer, je serai de retour très vite et avec pleins de jolis cadeaux des Andes pour toi... »


Elle pleura plus fort en cognant le mur : même après toutes ces années, elle ne comprenait toujours pas sa mère, et sans en savoir plus à propos de cette sombre histoire, elle ne le comprendrait sans doute jamais. Fébrile, elle sorti la lettre de son uniforme et ouvrit doucement l’enveloppe en tremblant… lorsqu’elle senti une main sur son épaule. Son cœur fit un bond
« Ça va ?... »
Elle releva son regard brillant rempli de tristesse vers son équipier, sans cesser de trembler, ne sachant plus comment réagir tant elle était vidée, à bout… Elle essuya grossièrement ses larmes de sa manche
« A ton avis… »
James se sentait terriblement mal de l’avoir blessé à ce point, et la voir si désemparée et malheureuse, la savoir souffrir lui brisait le cœur… C’était malheureusement nécessaire, il savait que ça lui éviterait bien des soucis à l’avenir, mais cette fois encore il avait été maladroit, et il avait fait du mal à sa meilleure amie, sa Jessie, la fille qu’il aime, et ça, il ne pouvait pas se le pardonner… Il avala difficilement sa salive mais sa gorge était trop serrée, tout comme son estomac, et à mesure que les secondes s’envolaient, James sentait la culpabilité le ronger : il devait agir. Il lui tendit la main sous son regard effaré

« Viens… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 565
Points : 2414
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 34
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Sam 8 Avr 2017 - 22:53

Oh c'est si mélancolique. J'aime trop Chacha. Désolée,  tu vas trouver mon commentaire tout pourri...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Sam 8 Avr 2017 - 23:29

Meuuuuuuuuh non tkt! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 646
Points : 2668
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : France
Rang : Hun
Envoyer un MP

Hun
Aiko
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Sam 8 Avr 2017 - 23:29

Enfin la suite !!! Merci beaucoup pour ces petites minutes de bonheur à lire tes merveilleuse fic ^^

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~ Une complicité c'est quand.... on se parle comme des meilleurs ami, on joue encore comme des enfants , on se dispute comme mari et femme ,et on se protège comme frère et soeur. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Sam 8 Avr 2017 - 23:35

Merci Aiko ♥ j'écrirai la suite des que je peux Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 565
Points : 2414
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 34
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Dim 9 Avr 2017 - 1:05

Je ne suis pas tres créative pour commenter... Surtout sur smartphone avec ce clavier tactile qui plante. Même en me concentrant bien je ne trouve pas les mots pour exprimer mon ressenti et ça m'agace, je redoute que tu penses que je m'en fout alors que je suis en admiration absolue (je dirais même en vénération) à chaque foisque je découvre un bout de texte inédit de ta création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Dim 9 Avr 2017 - 1:32

Je ne crois pas Ça mimi rassure toi Smile sarah et toi je sais que si quelques choses ne va pas vous allez me le dire donc quand vous dites rien je sais que vous aimez Smile parce que vous êtes mes amies, c'est pas pareil <3 
Merci bcp en tout cas car je reprend doucement le moral et les encouragements ça m'aide beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 565
Points : 2414
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 34
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Dim 9 Avr 2017 - 8:55

Si tu savais comme ça me fait plaisir d'apprendre que tu retrouve le moral et la confiance en ton talent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mar 11 Avr 2017 - 23:22

Coucou les filles! J'ai eu un peu de temps libre en rapide pour écrire la suite, la voici  I love you

Dans le passé. Jadielle (Kanto)
"Un autre!"
James reposa son pic à olives dans le bol vide sur le comptoir de bois, et regarda son équipière d'un air inquiet avant de l'attirer plus près de lui, afin qu'elle l'entende, malgré la musique latine qui résonnait dans le vieux café rupestre qui lui donnait l'impression d'être dans un vieux film espagnol. L'ambiance oppressante, brimée de fumées grasses filtrant au travers des rideaux de satin orange moches, qui séparait la cuisine de la salle remplie de tables en bois usées, surmontées de nappes rouges jonchées d'assiettes de tapas colorés dans des bols en terre cuite, et des verres de Sangria trop chargés en vin rouge, donnaient le tournis au jeune homme qui toussait tandis que l'odeur du cigare venait lui gratter la gorge... Les murs étaient jaunis, ornés de reproductions de Picasso dans des cadres abîmés, et faisaient résonner les rires, les cris, les cliquètements des talons des danseurs de tango sur le parquet.
"Jessie je crois que tu as assez bu, viens, on rentre..."
"Eeeeh mais qu'est ce que tu m'fais? Tu as dis que c'était MA soiree! Alors c'est MOI qui décide!"

Elle s'éloigna violemment avant d'empoigner le verre ébréché aussitôt que le serveur l'avait posé sur le bar, le buvant cul sec sans sourciller, avant de le claquer sur le comptoir et de fixer un point quelconque, se concentrant au maximum pour garder la face alors qu'elle voyait double, voir triple, son regard se perdant dans le flou tandis qu'elle sentait ses sens flancher et son cœur battre au rythme désordonné des basses de la musique andalouse bien trop forte. James n'osait rien dire, se sentant responsable de son état de détresse. Il baissa le regard, n'admettant plus de la voir dans cet état, ça lui était tout simplement insupportable et il n'aimait pas qu'elle boive.
"Jessie..." 
"QUOI?!"
Le jeune sbire aux cheveux lavande se releva un peu en se penchant à son oreille à nouveau, profondément triste
"Je voulais t'emmener danser, pas vider toutes les bouteilles de ce troquet miteux..."
"Ah! Ahaha..." Elle se mit à rire nerveusement, saoule, avant de se lever de son tabouret, chancelante, et de tituber quelques pas avant que James ne se précipite pour l'aider
"Qu'est ce que tu fais, enfin Jessie! Tu tiens pas d'bout!"
Elle lui sourit avant de l'enlacer, d'enrouler ses bras autours de son cou en essayant de le regarder dans les yeux malgré sa vision dédoublée, rapprochant son corps contre lui comme pour se soutenir, ne pas tomber..
"Viens James, j'ai envie d'danser!"
Il la souleva un peu pour la tenir droite ; sa tête tournait terriblement, elle était trop saoule, fébrile, mais au moins elle ne pensait plus à sa mère, à Elias, à son passé... James tiqua et secoua nerveusement la tête en faisant virevolter ses mèches lavande, la serrant un peu plus contre lui comme pour l'empêcher de partir, la protéger.. 
"Tu veux pas qu'on aille... prendre l'air?"
Elle lui sourit en chancelant, l'attirant vers la droite, ne tenant plus en équilibre sur ses escarpins noirs tout pourris
"Pour quoi faire???" 
"J'ai... j'ai chaud pas toi?.."
Il était terriblement mal et nauséeux, ne supportant plus du tout de la voir dans cet état, étant trop oppressé par cet endroit immonde, saoulé par ces gens, ces odeurs, cette affreuse musique ringarde... Il ne la laissa même pas répondre et empoigna son manteau et son sac à main, avant de la tirer par le bras vers la sortie 
"Allez, viens Jess, on s'en va!"
"Eeeeh mais attend!!"
Elle se laissa traîner, se cognant dans les gens autours desquels son équipier slalomait, trébuchant sur sa robe, ne comprenant rien, comme si elle était dans un wagon de montagne russe en train de traverser la pièce et soudain, le froid de l'extérieur la pénétra et lui fit perdre la tête un peu plus, comme si le manège venait de s'arrêter, lui donnant une violente envie de vomir... Elle s'accrocha péniblement à James, riant encore comme une idiote en se pendant à son cou, levant un sourcil comme pour tenter d'être sérieuse
"Tu veux danser ici...?"
Mais le jeune homme n'avait pas forcément envie de rire...
"No...non, je voudrais juste qu'on rentre... au QG, tu es saoule Jessie, et tu vas attraper froid...", s'inquiéta t il encore en lui mettant son manteau sur ses épaules fébriles
"Noooon.. attend James..."
Elle l'enlaça à nouveau en plongeant son regard embué dans le sien, se mordant les lèvres en faisant valser sa longue queue de cheval dans le vent glacial... Il était dubitatif, gêné, et il la regarda d'un air hébété tandis qu'elle enlevait ses chaussures
"Qu'est ce que tu fais encore...?"
"Ehh chuuut! Laisse toi faire... t'entends la musique...?"
James leva les yeux au ciel, n'entendant strictement aucune mélodie, navré de la voir se ridiculiser lorsqu'elle se plaça afin de mener la danse, saisissant sa main et plaçant la sienne au creux de ses reins, on-ne-peut plus sérieuse. Il sourit et se laissa guider quelques secondes, restant statique, rigide, avant de s'abandonner un peu entre ses bras et de la faire tourner sur les pavés froids de la rue sombre mal éclairée par les vieux lampadaires des bas fonds de Jadielle...
"S'il y a des ténèbres à la fin de l'univers, laissez nous vous montrer la lumière..."
James lui sourit tandis qu'elle chantait faiblement en dansant... il la serrât un peu plus en lui répondant de sa douce voix réconfortante
"Cours, pétille, montre nous comme tu brilles..."
Jessie rit un peu avant de l'enlacer plus fort 
"L'amour est la... la justice... la justice c'est le mal..." 
Elle commençait à perdre le fil de la chanson en titubant dans les bras de son équipier, le dévorant des yeux avant de se coller un peu plus à lui en reprenant, ne sachant plus vraiment l'air
"C'est un... un coup de théâtre.. James...?"
"Hum?" Il riait à moitié, un peu amusé, et plutôt triste, finalement
"Tu m'aimes toi au moins, pas vrai?..."
Son cœur fit un bond et il se senti vraiment mal et terrifié à l'entente de cette question qui ne semblait malheureusement pas être une blague
"Euh je..."
"Je sais qu'tu m'aimes et je... j'ai vraiment besoin qu'on m'aime ce soir..."
Il la tenait éloigné de lui, sachant pertinemment qu'elle n'était pas dans son état normal, n'ayant pas envie de mal agir avec elle alors qu'elle souffrait terriblement, qu'elle était bouleversée, en état de choc... elle s'approcha pour l'embrasser mais il la repoussa un peu
"Allez, remet tes chaussures, on va rentrer..."
"Roh James... fais pas ton timide, je sais que t'en as envie, m'abandonne pas toi aussi, s'il te plaît...", lui chuchota t elle encore avant de s'approcher plus près, le forçant presque...
"Arrête Jessie... c'est pas une bonne idée..."
"J'te plais pas...?", demanda t elle en détachant sa queue de cheval avant de réajuster son soutient gorge. James la dévisageait, gêné, rouge et bouillant comme une baie Tomato, ne sachant plus quoi faire pour qu'elle revienne un minimum à la raison..
"Nooon c'est pas... Jessie tu as trop bu... tu n'es pas dans ton état normal..."
La jeune femme l'ignora et se rapprocha plus près, n'admettant pas un rejet, se voilant la face, sourde à ses dires... Elle lui prit faiblement la main en le poussant dans ses retranchements, le faisant reculer, jusqu'au mur en pierres grises et ternies par le temps, le piégeant entre cette vieille bâtisse et son corps avide d'affection. Elle approcha suavement ses lèvres des siennes en caressant ses poignets 
"J'ai besoin d'toi..."
"Jessie.. arrête..."
Elle sentait son souffle se saccader et son cœur battre plus vite à mesure qu'elle se rapprochait de lui, mais il la coupa encore, ne pouvant pas craquer : il aurait l'impression de lui manquer de respect, de profiter d'elle, de sa vulnérabilité, et il n'était pas sur quelle soit sincère : elle n'avait aucune lucidité, aucune possession de ses moyens, et s'il agissait il avait peur de la décevoir, de la trahir, et il n'avait pas non plus le droit de trahir sa Jessie à lui, celle du futur, celle qui portait sa fille, même si c'était la même personne, et il s'embrouillait, stressant comme jamais, se sentant bouillonner, a la limite de peter les plombs, de tomber à genoux, d'hurler, de pleurer, de la supplier... Et elle dépassa les bornes, elle dégrafa son soutient gorge en l'embrassant dans le cou tandis qu'il se réprimait, sentant ses lèvres sur sa peau comme des lames de rasoir lui torturant le cœur, l'esprit...
"ARRÊTE!" Il l'avait repoussé fermement, la tenant par les poignets, fixant son visage fatigué, son regard larmoyant, et son sourire redescendit peu à peu pour se transformer en un air de rage, de haine. Elle explosa en sanglots en dégageant son emprise sur elle
"C'est bon laisse moi! LAISSE MOI!"
"Jessie... non s'il te plaît..."
Elle se retourna en regardant la ruelle tourner autours d'elle, se rapprocher, l'encercler, l'étouffer, les faibles lumières des lampadaires l'aveugler, le ciel noir et menaçant gorgé de nuages épais s'écrouler sur elle, et elle tomba à genoux, gémissant de douleur : il ne l'aimait pas. Il ne l'aimait pas, comme absolument tout le monde, elle n'était qu'une sale merde, la sale petite Jessie de Soleilville abandonnée par son père, sa mère, Mme Boss et les autres, par ses amis, et maintenant par lui, son équipier, la seule personne en qui elle croyait, finalement il était comme les autres, et elle était seule, toute seule, avec ces angoissants secrets, avec la menace du mystérieux Elias qui pesait trop lourd sur ses épaules fébriles, elle s'écroula un peu plus contre les pavés noircis, n'ayant plus de force, la terre tournait trop vite et elle était prisonnière de cette force centrifuge de desolation, elle avait envie de disparaître, de mourir... 
"Jessie..."
Et la main de James qui agrippa son épaule arreta sa danse folle en orbite autours de sa misérable existence et elle senti la nausée l'envahir, les vapeurs d'alcool l'enivrer, son estomac la brûler, elle voyait déjà flou mais bientôt sa vue s'assombrit, et elle vomi sur le sol, à cause de l'alcool et à cause de ses soucis, de son dégoût, de sa haine... James se précipita pour lui tenir les cheveux et elle tomba dans les méandres d'un trou noir tandis qu'il l'aida difficilement à se relever, pleurant lui aussi, son cœur tambourinant a tout rompre... 
"Ça va aller, on rentre Jess, je suis là, c'est pas grave..."


Époque actuelle. Bourg Palette (Kanto)
"Je peux do... enfin... ne te méprend pas hein... mais je me euh... demandais enfin j'ai... j'ai un peu peur..." James se dandinait, tout timide, jouant nerveusement avec ses mains, écarlate, face à Jessie comme s'il parlait à sa maman, restant penaud dans l'encolure de la porte de la petite chambre blanche décorée de meubles en bois clair et de vases contenant des fleurs de toutes les couleurs.
"... de l'orage? Oui, tu peux dormir ici"
Jessie lança un regard moqueur a son équipier (quel bébé...) en lui souriant tendrement tandis qu'elle ouvrit le drap comme pour l'inviter à venir auprès d'elle, alors que James avait le cœur battant à toute vitesse, tout gêné, les jours chaudes et empourprées, et il s'avança en tremblant, comme s'il était dans un rêve, jusqu'au lit où il s'assit doucement, sans oser faire un mouvement de plus. Le désir le consummait : il avait envie de lui sauter dessus, il la trouvait tellement belle, tellement attendrissante, tellement hm... Il se mordit les lèvres en regardant sa bouche charnue surmontée d'un fin sourire aguicheur, son esprit se perdant dans des pensées nouvelles qu'il avait du mal à décrypter.. 
"Merci..."
La jeune femme éteint la lumière et il se mit à trifouiller dans les draps à tâtons pour s'allonger auprès d'elle avant de se figer, son cœur s'affolant, au bord du malaise, se sentant au paroxysme de la tension beaucoup trop forte qui fit presque saigner son nez : il avait les doigts sur sa cuisse nue et il ne put contrôler sa tremblote nerveuse et son sang affluant à toute vitesse entre ses cuisses fébriles...
"Ooooh non, pardon..."
Jessie l'observait dans la pénombre de ses yeux pétillants remplis d'envie de lui
"C'est rien, viens..."


Le lendemain.


Jadielle (Kanto)
James se releva après avoir regardé Jessie dormir des heures durant, après avoir caressé tendrement ses cheveux en pensant à son futur, à sa Jessie qui avait tant changé.. Il ne lui en voulait pas d'avoir trop bu la veille, de toute façon il était vraiment trop fatigué pour y réfléchir davantage... et il avait d'autres projets pour la matinée : il avait préparé son intervention depuis qu'il était rentré, après avoir lavé et cajolé sa meilleure amie durant plusieurs heures, et il disposait maintenant de toutes les informations indispensables. Après avoir tapé "Jolene Parker" dans la barre recherche Google, il était tombé sur divers articles de journaux régionaux vantant son intelligence précoce extraordinaire, des sites de chimie, puis le plus important, des petites annonces comme quoi elle donnait des cours particuliers, puis un numéro, une adresse... 


À suivre, merci de me donner un avis sincère comme d'habitude Smile


Dernière édition par Chacha le Mer 12 Avr 2017 - 6:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 646
Points : 2668
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : France
Rang : Hun
Envoyer un MP

Hun
Aiko
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 0:37

Mais.... MAIS J'AVAIS EU L'IDEE LA PREMIERE DE FAIRE UNE FIC COMME CA!!!! x)))))
( je crois qu'entre nous je ferai mieux de la supprimer vu que je n'ai pas la grande capacité de faire une aussi et belle magnifique que toi! dans les moindres détails et tout ! )

ET JE LE DIS SERIEUSEMENT ALORS NE CROIS PAS QUE JE NE LIT PAS TES FICS CAR JE PRENDS CHAQUE MINUTES A LES SAVOURER!!!! EN TE SOUTENANT ENORMEMENT ! bounce Laughing lol!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~ Une complicité c'est quand.... on se parle comme des meilleurs ami, on joue encore comme des enfants , on se dispute comme mari et femme ,et on se protège comme frère et soeur. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 689
Points : 3044
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans un univers complexe...
Rang : Fuji
Envoyer un MP

Kojiro64
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 0:45

Meuh non voyons ! Cha a cette idee depuis un bail haha! En tout cas en temps que secretaire Wendy de Charlotte, *fouille dans le copiright de la jeune femme* oui voila c'est inscrit la, verset 2 fiche A. Tu vois bien non? pfff vous les jeunes vous avez tant d'entrain que vous oubliez le respect à vos ainés... Han... *retourne dans sa paperasse* CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!! TU M'AS PAS PAYE MON JUS D'ORANGE 100% PUR JUS SANS COLORANT NI CONSERVATEUR BIO!!!!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'incarne leurs rêves, moi qui ne dors pas
Je suis roi d'un monde sans étoiles
Leurs espoirs assiègent ma morale
Mais vers où s'envolent leurs prières?
Si le ciel n'est qu'un mur de pierre?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 565
Points : 2414
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 34
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 0:52

Après avoir "lavé" et "cajolé" son amie ?!  Je suppose qu'une partie se trouve dans la zone Ecchi du forum. Ce respect, cette candeur de James me font tellement fondre à chaque fois et ce comportement encore plus désinvolte que d'habitude de notre Jessie ayant trop bu. Déjà qu'elle lui en fait voir des vertes et des pas mûres d'ordinaire (surtout cette version là de Jessie XD). C'est sublime. Dis un jour Chachou tu pourrais faire un passage de Jessie qui lave James ?  Mais sans ecchi, en toute innocence, par nécessité. (Mais qu'est-ce que j'invente encore là ? ) Je rêve trop d'un moment où James dépendrait des soins de Jessie ;  elle devrait mettre sa fierté en suspend pour dévoiler cette part d'attention et de bienveillance, cet instinct maternel enfouit en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Messages : 689
Points : 3044
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans un univers complexe...
Rang : Fuji
Envoyer un MP

Kojiro64
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 1:15

Avec la visite médicale voila encore une de tes manie pour mettre james mal à l'aise Jez! Haha je te connais trop bien ;-)

Je trouve, et je te le redis chacha, cette scène avec jessie saouule magnifique.quel magnificience! Et cette sombre et lugubre ruelle de jadielle a peine éclairée de quelques lampadaire c'est merveilleux... On voit de suite l'esprit dans lequel jess se trouve! Cela l'illustre à merveille!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'incarne leurs rêves, moi qui ne dors pas
Je suis roi d'un monde sans étoiles
Leurs espoirs assiègent ma morale
Mais vers où s'envolent leurs prières?
Si le ciel n'est qu'un mur de pierre?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 565
Points : 2414
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 34
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 1:23

Je l"attend toujours moi la fic de visite médicale de mes rêves. Chachou l'a écrite ?!  Parce que si c'est le cas je suis vraiment maudite, je ne l'ai jamais reçue et je l'attend maiiiis trrrrrooooop !!!!
(Et c'est autant Jessie que James que j'imagine mal à l'aise)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Messages : 689
Points : 3044
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans un univers complexe...
Rang : Fuji
Envoyer un MP

Kojiro64
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 1:34

Mais surtout Jiim avouuuue!
Oh bah non j evois pas de quoi tu parle mais c'est juste mythique pour tout bon fan de Jez qui se respecte cette manie de voir james dans une visite médicale! Allons Jez, plus de secret entre nous!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'incarne leurs rêves, moi qui ne dors pas
Je suis roi d'un monde sans étoiles
Leurs espoirs assiègent ma morale
Mais vers où s'envolent leurs prières?
Si le ciel n'est qu'un mur de pierre?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 6:32

Mais nan, je l'ai pas ecrite cette visite médicale arreteeeeez de me harceler :'( mdr mais je le ferais un jour promis Smile (et je finirai PMDS, je le jure que l'honneur!)
Alors non, aucune partie cachée pour les -18 ans, James l'a lavé en tout bien tout honneur parce que la pauvre Jessie s'est gerbé dessus, donc avec un peu d'imagination on peut se dire qu'elle a vomi sur sa robe, en plus d'avoir marché pied nus et traîné des genoux dans une ruelle crade mdr
Mais rien de ecchi, desolee de te décevoir Jezou Smile
Merci Sarah de me redonner ton avis qui m'est parmi les plus précieux, et au final pas de surimi en ligne mdrrr t'es la meilleure des secrétaires je te ferai livrer un carton géant de jus de fruit 100% pur jus bio sans aucun additif, le spécial Wendy édition limitée :p et rien à voir mais j'en profite pour te rep en même temps : je fini à 16h30, thomas bosse pas et sacha est la mais j'ai pas de devoirs Very Happy <3 (TMTC mdr)
Aiko tu peux ecrire une fic à ce sujet, le fait que l'un des deux boive et tente de séduire l'autre n'a finalement rien de très original, c'est ce que tu met dedans qui le rend spécial Smile Ça n'aura rien à voir avec la mienne car de toute façon, nos styles d'ecriture sont très différents, tout comme nos tronc histoire j'imagine. Ici, le fait que Jessie soit dans un tel état de désespoir et d'ébriété ne rend pas la scène romantique (contrairement à d'autres fics où ils sautent le pas sous l'emprise de l'alcool) mais profondément triste, du moins c'était le but. 
D'ailleurs Jez je ne la trouve pas vraiment "désinvolte", enfin c'est difficile à dire mais je voulais vraiment faire passer de la compassion et limite de la honte pour elle parce qu'elle fait vraiment tout ça parce qu'elle souffre, elle vient d'apprendre pour rappel la vérité concernant Elias, et tout son affreux passé lui ressurgit dans le visage. Elle sait que dans le futur elle a une relation avec James et c'est plus son desarroi qui l'a poussé à agir comme ça enfin c'était comme ça que je voulais le faire ressentir mais apparemment c'est raté ^_^" Mais tu as raison, elle lui en aura décidément fait voir de toutes les couleurs jusqu'à trop boire, faire nimp et se vomir dessus (y)
Tant pis, la suite de l'histoire actuelle au Bourg Palette vous plaira peut etre plus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 689
Points : 3044
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans un univers complexe...
Rang : Fuji
Envoyer un MP

Kojiro64
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 12:17

Pourquoi nous plairait elle plus quand celle la est deja parfaite? On en raffolle!
Oui!!! autant que je raffolle du jus d'orange!!!! Aaaaaaargh!!!! Merci patronne!!! *va faire de l'excès de zèle.*
Oki pour l'info mdr.
Je verrais pour être là! ;-P

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'incarne leurs rêves, moi qui ne dors pas
Je suis roi d'un monde sans étoiles
Leurs espoirs assiègent ma morale
Mais vers où s'envolent leurs prières?
Si le ciel n'est qu'un mur de pierre?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mer 12 Avr 2017 - 22:56

Petit retour sur le passage que j'ai zappé de James qui lave et cajole Jessie. J'ai cru comprendre que c'etait un passage pas très clair pour tout le monde du coup je l'ai développé Smile j'avais pas prévu de l'écrire car je trouve ça très dur et triste pour Jess mais bon le voici : Smile




"Allez, encore un ptit effort, mon...NON Jessie, non attention ma puce, y a une marche, voilà..."
James ne se rendit même pas compte qu'il l'avait appelé ainsi, comme un réflexe inconscient, et il poussa difficilement la porte derrière lui, soutenant Jessie qui était totalement affalée sur son épaule, comme une poupée de chiffon, trébuchant sur tous les obstacles, dans un état second, à la limite du coma, sa si belle robe rouge pleine de vomi, que le jeune homme avait grossièrement enlevé à l'aide de mouchoirs... Elle ne comprenait plus rien, marchait sans savoir où elle mettait les pieds, comme si elle voyait le monde extérieur à travers des lunettes de réalité virtuelle mal réglées.. Il l'allongea sur le sofa dur comme un bois de la suite miteuse du QG que Giovanni leur avait proposé, prenant soin de ne pas réveiller Miaouss, et se dépêcha de fermer la porte sur la pointe des pieds avant de retourner auprès de Jessie et de lui enlever ses chaussures
"Pardon James... pardon pardon pardon...", gémit elle encore, trop honteuse, voyant la pièce en double tourner tout autours d'elle
"C'est rien Jessie, allez, redresse toi..." Il n'avait pas envie de discuter avec elle, de peur de la froisser encore plus, de la vexer, de la faire partir dans une colère noire.. et honnêtement il était à bout de nerfs, fatigué, lessivé émotionnellement. Il saisi sa robe doucement et lui enleva tandis qu'elle pleurait faiblement, ayant bien trop honte, se sentant comme la pire raclure de la terre, et voilà qu'il la déshabillait, qu'il s'occupait d'elle après qu'elle se soit ridiculisée, qu'il l'ai rejeté. Elle vivait une véritable humiliation. La sentence suprême. Il déposa la robe sale dans un coin
"Allez, viens..."
Le jeune homme prit doucement ses mains et l'aida a s'assoir, la stabilisant tandis qu'elle tanguait, se sentant comme sur un voilier en proie à une houle déchaînée de vapeur d'alcool, avant de la soutenir sur son épaule à nouveau pour la conduire jusqu'à la salle de bain 
"Ne pleure pas Jessie, ca va aller, j'te l'promet..."
"James j'ai tellement honte..."
Elle se cachait le visage, comme pour ne pas admettre cette réalité trop dégradante, se mordant les lèvres pour ne pas craquer davantage, elle se sentait partir, tomber dans les pommes, la pièce tournait trop vite, les faibles néons de la salle de bain lui semblaient être d'affreux et aveuglants stroboscopes qui l'assaillaient un peu plus et...
"Jessie, t'endors pas..."
James la secoua doucement pour ne pas qu'elle perde connaissance et souleva un peu sa jambe afin de lui enlever sa culotte. Elle avait eu une absence, ne sachant même pas combien de temps s'était écoulé... et elle explosa en sanglots, croisant les jambes en essayant tant bien que mal de cacher sa poitrine...
"Laisse moi tranquille, je t'en supplie..."
Mais elle n'avait plus de forces, elle ne comprenait plus rien, elle voyait flou, sombre, elle avait l'impression d'être dans un terrible et malsain jeu de colin maillard... quand tout à coup elle senti l'eau chaude s'écouler sur elle, sur ses épaules, glisser le long de ses bras, de sa poitrine, lui brûlant presque la peau de honte, faisant contraste dans les carreaux froids qui lui gelaient le cœur, engourdissaient tous des membres fébriles 
"Ferme les yeux..."
Elle obéit et bientôt elle senti le liquide l'encercler et imprégner sa longue chevelure, ruisseler sur ses paupières gonflées et douloureuses, rouges, irritées, sur ses cernes rongées par le sel de ses larmes...
"Je suis désolée, je suis désolée..."
James lui donna le pommeau avant de faire mousser le shampoing. Elle perdit connaissance quelques instants avant de sentir la main de son meilleur ami glisser le long de son bras avant de caresser sa poitrine afin de la savonner. Elle se remit à pleurer
"Arrête... c'est humiliant..."
James ne sourcillait pas : il descendit sa main et la passa entre ses cuisses : il connaissait son corps par cœur, et bien que les années aient passé, qu'Elias ait abîmé sa plastique, que Victoire ait déformé ses courbes, elle était toujours la même... Mais il avait l'impression de la violer, de lui faire du mal, et chacun de ses gestes semblaient assaillir Jessie d'un violent coup de couteau... mais malheureusement c'était nécessaire. Il ne s'attarda pas trop, le cœur lourd, la gorge nouée, ayant l'impression d'être un bourreau, de la torturer, et rinça minutieusement sa peau et sa chevelure avant d'éteindre l'eau et de se précipiter vers elle avec une serviette pour ne pas qu'elle prenne froid.. 
"Tiens toi à moi, je vais t'emmener dans le lit..."
Il essaya de l'habiller mais elle s'écroulait sur le lit à peine assise, aussi James la glissa sous les draps tandis qu'elle sombra aussitôt, se sentant à l'abri, en sécurité, écrasée par le poids des couvertures, mais ses larmes ne cessaient de couler, elle avait besoin d'évacuer toute cette pression, la honte ne la quittant pas tandis que son équipier posa la brosse à cheveux sur la table de chevet après lui avoir démêler les cheveux...
"Je suis désolée..", gémit elle encore dans une plainte de douleur profonde  en sentant ses doigts caresser tendrement sa joue et recueillir ses larmes 
"Eh chut..."
Elle ouvrit difficilement les yeux et le regarda dans la pénombre, bouleversée par son sourire attendrit et terriblement sincère 
"Je suis désolée...", chuchota t elle encore en lui prenant la main qui glissait sur sa peau
"Ne t'excuses pas Jessie... c'est moi qui m'excuse, j'aurai du te dire la vérité... je m'en veux tellement et je... je t'aime Jessie, et maintenant je veux que tu dormes d'accord...?"
Et il resta la, des heures et des heures, à la regarder dormir, la cajoler, la protéger de son passé, de ses demons, s'efforçant de la rassurer dans ses rêves, caressant ses cheveux tendrement, chamboulé, ne sachant plus quoi penser, fou amoureux d'elle, sa Jessie... et s'il ne pouvait jamais retourner dans son époque...? 


Dernière édition par Chacha le Ven 14 Avr 2017 - 7:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 689
Points : 3044
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans un univers complexe...
Rang : Fuji
Envoyer un MP

Kojiro64
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Jeu 13 Avr 2017 - 0:54

SU-BLI-ME

Tu t'es sentis a ce point obligé? ma pauvre tu sais t'es trop adorable mais fait avancer ton histoire principal! Mais c'est vrai que c'est un bon passage! j'ai adoré encore une fois!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'incarne leurs rêves, moi qui ne dors pas
Je suis roi d'un monde sans étoiles
Leurs espoirs assiègent ma morale
Mais vers où s'envolent leurs prières?
Si le ciel n'est qu'un mur de pierre?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 646
Points : 2668
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : France
Rang : Hun
Envoyer un MP

Hun
Aiko
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Jeu 13 Avr 2017 - 1:06

KYAAAAAA!! oui c'était trop mignon et merveilleux ! j'ai vraiment ressentit toute une vague d'émotion en voyant ce récit !!! continue ainsi !!! ♥♥

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~ Une complicité c'est quand.... on se parle comme des meilleurs ami, on joue encore comme des enfants , on se dispute comme mari et femme ,et on se protège comme frère et soeur. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 689
Points : 3044
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans un univers complexe...
Rang : Fuji
Envoyer un MP

Kojiro64
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Jeu 13 Avr 2017 - 1:20

C'est la spécialité de cha ca l'emotion

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'incarne leurs rêves, moi qui ne dors pas
Je suis roi d'un monde sans étoiles
Leurs espoirs assiègent ma morale
Mais vers où s'envolent leurs prières?
Si le ciel n'est qu'un mur de pierre?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Dim 16 Avr 2017 - 20:39

Coucou mes petits chats! Voici la suite d'Oubliette! J'espère qu'elle vous plaira plus que la précédente qui avait laissé des avis mitigés .. Smile
Merci de me donner un avis ! <3


OUBLIETTE PARTIE 8


Époque actuelle, Bourg Palette (Kanto)


1h. 2h. 3h. James voyait les aiguilles défiler à la vitesse de la lumière dans le cadran de la grande horloge dont le "tic-tac" l'empêchait de se concentrer, embourbé dans une atroce situation d'angoisse que celle d'être allongé tout près de Jessie *boom boom* en culotte... *boom boom* juste là, collée à lui... *tic-tac-tic-tac* Il ferma un instant les yeux pour se calmer, prendre sur lui, il fallait qu'il dorme, il ne fallait pas qu'il y pense, mais mince... il imaginait la douceur de sa peau, le goût de ses lèvres, la douceur de ses lèvres et le goût de sa peau rahhhh *tic-tac-tic-tac* Il divaguait complètement, pour la première fois de sa vie, il restait statique, ne parvenant pas à retrouver son souffle ni à refaire revenir les battements de son cœur à la normale... 
"Ouuuh..."
Ces assourdissants cliquetis à chaque seconde, la courbure de ses fesses près de sa main tremblante, le plafond blanc tacheté à cause de l'humidité, son cœur qui tambourinait *tic-tac-tic-tac* Mais que lui arrivait il? Il avait dormi si souvent avec Jessie, pourquoi maintenant? Pourquoi est ce qu'il pensait à ses fesses bon sang? 
Ça avait commencé au début de la semaine, lorsqu'elle lui avait proposé de partir ensemble, rien qu'à deux, faire du bateau au large de Bourg-Palette. Il s'était senti totalement fou et s'était même demandé s'il n'était pas atteint d'une grave pathologie psychiatrique quand il avait posé un œil rempli d'envies déplacées sur son corps : quelle idée, Dieu du ciel, elle était enceinte! En réalité c'est justement à partir de là qu'il avait commencé à y penser, se disant que ce bébé n'était pas apparu tout seul, qu'il devait forcément y être pour quelques choses mais... il n'avait jamais vraiment su ce qu'était la reproduction. Il l'avait apprit en SVT, comme tout le monde, bien sûr, mais ses tuteurs ne lui avaient enseigné que l'aspect purement théorique et scientifique de la chose, mince alors mais que se passait-il réellement sous les couvertures...? Il avait commencé à imaginer Jessie nue sous son corps, il s'était imaginé en... en elle, rougissant à cette pensée désinvolte en la fuyant des yeux, comme s'il avait peur qu'elle puisse scanner ses pensées s'il la regardait... À quoi ressemblait exactement un appareil reproducteur féminin...? Et qu'est ce qu'on pouvait bien ressentir lorsqu'on... y entrait? Il fallait qu'il aille voir sur internet. Cette journée ensoleillée du mois de novembre l'avait laissé perplexe, et en rentrant, après avoir dîner, il s'était enfermé à double tour dans sa chambre de fortune et avait ouvert une nouvelle fenêtre de navigation privée sur son ordinateur en tremblant, le cœur battant à mille à l'heure... 
"Reproduction humaine"
Mais il ne tombait que sur des articles, des schémas ou des vidéos purement scientifiques... alors il se décida à tenter quelques choses de plus... exotique.
"Faire l'amour" 
De fil en aiguille il arriva sur des vidéos interdites au moins de 18 ans qui sortaient des sentiers battus, et son visage blêmissait pour devenir rouge écarlate, en alternance selon les émotions prodiguées par les images défilant sous ses yeux...
"Arceus tout puissant, je pourrais jamais faire ça à Jessie...!!"
Il resta de longues minutes à regarder cette débandade de zizi faisant des allers-retours dans des "fouinettes" (mot qu'il employait naïvement depuis son enfance afin de désigner de manière abstraite un vagin), et il ferma le clapet de l'ordinateur avant de fermer un instant statique, sans réaction...
Et la semaine s'était enchaînée tandis que ces images perverses ne quittaient plus son esprit embrouillé. Il ne voyait décidément plus Jessie de la même façon, et pourtant lorsqu'il était avec elle, leur complicité lui faisait oublier toutes ces choses tordues. Mais pourquoi ne se souvenait-il pas...? Jessie l'avait pourtant emmené de force chez un neurologue mais il avait été formel : rien ne justifiait son amnésie, absolument rien! Son équipière avait tout tenté mais rien ne fonctionnait et ça le rendait malade de la voir si stressée et triste, surtout que ces émotions parasites n'étaient pas très bonne pour Victoire.. 
Il souffla encore une fois, ayant réussi à penser à autre chose, enfin, et s'endormi finalement en rêvassant à ses capsules de bouteilles... 


Époque passée, Jadielle (Kanto)


"Parker Marcia" 
James lu plusieurs fois la petite plaque dorée accolée à la sonnette et hésita longuement avant de se lancer, son cœur tambourinant a tout rompre contre sa poitrine fébrile... Il avala difficilement sa salive tant sa gorge était serrée, et enfin, il enfonça la sonnette...
"Diiing dong"
Il trépignait face à la porte fermée jusqu'à ce qu'une femme blonde d'une quarantaine d'années, l'air sévère, avec une coupe au carré et des lunettes demi lunes, encerclées d'un long cordon en perles, ne lui ouvre la porte, le faisant sursauter. 
"Bonjour?" Elle resta un instant à le détailler tandis qu'il balbutiait comme un idiot
"Bon...Bonjour Madame je... je viens voir votr... enfin Jolene, votre fille, Jolene Parker..."
Elle leva un sourcil en regardant sa pokémontre 
"Ma fille ne prend pas d'élèves avant 11h, vous aviez rendez vous?", demanda t elle sans le quitter des yeux, relevant la tête afin de le voir distinctement par dessus ses verres 
"No... non mais je enfin euh..."
"Laisse maman, je vais le prendre maintenant...", dit une petite voix derrière la femme qui cachait l'intérieur de la maison en restant accoudée dans le jour entre la porte et le mur, avant que la jeune fille ne la dégage afin de voir son élève. À la vue de son amie décédée, le cœur de James fit un bond et il se senti se liquéfier littéralement face à elle : elle était là, en chair et en os, son doux visage solaire fendu de son large sourire, ses grands yeux couleur caramel qui le regardait d'un air attendrit, sa jolie bouche naturellement rosée, ses longs cheveux blonds détachés et arrangés sur son épaule.. Elle lui semblait si jeune... et en y pensant elle ne devait pas avoir plus de 17 ans. 
"Allez maman, ça va aller, je m'en occupe..."
Sa génitrice s'écarta en toisant une dernière fois James du regard et Jolene l'invita enfin à entrer
"Pardonnez le Granbull qui me sert de mère, elle a tendance à en faire trop...", dit elle en riant un peu avant de fermer la porte derrière le jeune homme aux cheveux lavande qui détaillait la grande villa d'architecte de ses yeux émeraudes curieux. Il se tourna vers Jolene, troublé
"Je suis Ja... James Morgan, je euh... viens prendre... des hm... des cours... d'informatique..."
Elle lui sourit gentiment 
"Il ne faut pas être nerveux James, ça va bien se passer je n'ai jamais mordu personne!", plaisanta t elle encore en voyant qu'il tremblait comme une feuille 
"J'espère bien..."
"Allez viens, je vais te montrer mon bureau, c'est là qu'on va travailler! Explique moi ce que tu souhaites perfectionner ou apprendre au juste?"
"Ooooooh je vois que tu as toi aussi le kit du petit chimiste! J'adorais ça lorsque j'étais petit garçon!", s'enthousiasma tout à coup James, qui avait perdu son attention, en fonçant vers son bureau de bois
"Nooooon attend ne touche à rien!!! Ce sont des expériences que je mène, des travaux de recherches très importants...!!!"
James s'approcha plus près et dévora des yeux tous ces drôles de tubes en spirales remplis de liquides colorés avant de se retourner vers elle et de la regarder d'un air étonné : elle lui tendait une assiette contenant une pyramide de pâtisseries 
"Je venais de préparer des muffins, j'ignore si tu as petit-déjeuné mais si tu as faim en tout cas, sers toi, j't'en pris James!"
Les muffins aux pépites de chocolats et noix de pecans de Jolene... il les avait goutés plusieurs fois, c'était son pêché mignon, et elle avait une recette secrète. Elle en faisait à chaque fois qu'elle recevait quelqu'un,  ou parfois juste comme ça, pour le plaisir de les déguster. Il savait qu'elle adorait les fruits à coques, d'ailleurs elle avait toujours des amandes ou des noisettes qui traînaient dans les poches de son uniforme, et qu'elle en donnait en secret à Hun et à Camille, la main derrière son dos, lorsque Sébastien ou un autre supérieur leur donnaient les modalités des missions... Les fruits secs de Jolene alala... Zekor détestait à chaque fois lorsqu'ils essayaient discrètement de croquer, mais leurs mâchouillements l'agaçaient au plus haut point. James avait envie de pleurer en repensant à tout ça, souriant d'un air nostalgique face à elle tandis qu'elle lui sorti une petite assiette en porcelaine et une cuillère 
"Nooon c'est gentil Jolene mais je.. je vais le manger comme ça à la main, ne t'embête pas..."


Dernière édition par Chacha le Dim 16 Avr 2017 - 22:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 565
Points : 2414
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 34
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Dim 16 Avr 2017 - 21:24

Sacré James de DP, il pensait qu'en refermant le clapet de son ordinateur toutes les obscénités de la toile allaient abandonner son esprit délicat. Mais les images choquantes ne s'effacent pas facilement XP
Quel malheur, pas de filtre parental. Le voilà perverti à jamais. Et encore plus perturbé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Messages : 646
Points : 2668
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : France
Rang : Hun
Envoyer un MP

Hun
Aiko
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Dim 16 Avr 2017 - 21:34

Ohhhhh j'ai adoré quand James ne savait pas trop ce que c'était que la reproduction X'D en même tant pauvre petit qui se retrouve coincé :') je me demanderai comment ce serait passé si il serait de retour dans le passé avec la Jessica actuel XD m'enfonce bon sacré James x)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~ Une complicité c'est quand.... on se parle comme des meilleurs ami, on joue encore comme des enfants , on se dispute comme mari et femme ,et on se protège comme frère et soeur. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Lun 17 Avr 2017 - 23:53

Bon c'est court de ouf Mais je viens de l'ecrire la en 5 minutes Smile 

Époque passée , Jadielle (Kanto)
Jessie se réveilla en sursaut en s'essayant brusquement dans les draps, fixant les fins rayons de soleil qui passaient entre les barreaux des volets, et la migraine lui tapa violemment le crâne comme une barre de fer. Elle se recoucha aussitôt, laissant son dos s'écraser contre les oreillers de plumes, se sentant complètement faible et desséchée tandis que des brides de souvenirs lui revenaient en pleine figure : James voulait lui changer les idées. Un restaurant, un repas en terrasse. Il voulait l'emmener danser. Mais elle n'avait pas envie. Puis un bar latino. Du tango. Le goût de la sangria. Des rires, des discussions floues. Une immonde odeur de friture, de cigare. Puis un vertige. Le froid. 
"J'ai vraiment besoin qu'on m'aime ce soir..."
Et le noir complet. Des lampadaires s'envolant dans le ciel noir comme des petites comètes...
Jessie se massa un peu le front, sentant un acide arrière goût d'alcool au fond de sa gorge la ronger et elle réalisa progressivement qu'elle était nue, son cœur s'emballant, cognant contre sa poitrine tandis qu'elle commença a paniquer : est-ce que...? Non? C'était impossible, impensable, mais alors...?
"JAMES?" 
Rien, pas de réponses. Elle souleva la couette et regarda son corps un instant, tétanisée, sentant le monde entier s'effondrer autours d'elle : oh mon Dieu quelle horreur, si elle avait couché avec lui sa vie était fichue, elle n'aurait plus jamais aucune crédibilité face à lui! Comment avait t elle pu être faible au point de tomber dans les bras de cet imbecile..? En plus elle n'était même pas épilée, quelle horreur! Elle se mit à sangloter fébrilement, désemparée, sentant la moutarde lui monter au nez 
"JAAAAAAAMMMEEEESSSSS!???"


Dernière édition par Chacha le Lun 17 Avr 2017 - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 646
Points : 2668
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 14
Localisation : France
Rang : Hun
Envoyer un MP

Hun
Aiko
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Lun 17 Avr 2017 - 23:55

Il est parfait Chacha !!!! vivement la suite et une question , ce sont ceux du passé ou du futur ? Smile
pauvre Jessie XDDD

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~ Une complicité c'est quand.... on se parle comme des meilleurs ami, on joue encore comme des enfants , on se dispute comme mari et femme ,et on se protège comme frère et soeur. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Lun 17 Avr 2017 - 23:57

Ah oui mince j'ai pas précisé mais bien dans le passé avec jessie qui se réveille après sa cuite. 
Mais c'est évident dans le sens où celle du futur est en couple avec lui donc elle n'aurait pas été dégoûtée Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 565
Points : 2414
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 34
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Lun 17 Avr 2017 - 23:58

Ce hurlement !!!  Il va être dans ses petits souliers c'est sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
avatar
Rang : Invité
Envoyer un MP

Invité
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Lun 17 Avr 2017 - 23:59

Mais il est même pas la ! Il est parti chez Jolene
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 565
Points : 2414
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 34
Localisation : Belgique
Rang : Miyamoto
Envoyer un MP

Miyamoto
Jezrocket
MessageSujet: Re: Oubliette, la suite   Mar 18 Avr 2017 - 0:02

J'avais oublié mais je suis une de ces têtes à claque, je te jure... En même temps il est minuit. 
Mais dès  son retour il devra fournir des explications alors....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roketto-dan-sekai.e-monsite.com
 
Oubliette, la suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun
» suite dans l'histoire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roketto Dan No Sekai Forum ::  :: Rubrique Fanfiction :: Fanfictions en cours-
Sauter vers: